Aller au contenu principal

Aperçu des données sur la monnaie électronique des services financiers mobiles de Côte d’Ivoire

posté par Le Hub de la Finance Digitale , le 22 juin 2018
  • 66
  • 0
  • 2 min.
  • |
  • |
Auteur(s):

Le marché de l’argent mobile en Côte d’Ivoire (CDI) connaît une évolution rapide. En décembre 2011, plus de deux millions de personnes étaient abonnées à un service d’argent mobile. À peine deux ans plus tard, en décembre 2013, ce chiffre avait triplé pour atteindre plus de six millions d’abonnés. Il existe aujourd’hui cinq acteurs principaux du marché en CDI, ayant reçu l’agrément de la BCEAO pour fournir des Services Financiers Mobiles (SFM)1. La BCEAO a été pionnière au niveau mondial dans l’adoption d’une réglementation autorisant l’activité des émetteurs non bancaires de monnaie électronique en 2006.
Depuis lors, le marché s’est considérablement développé et les plus grands fournisseurs de SFM sont les opérateurs de réseau mobile (ORM) en partenariat avec des institutions financières. L’utilisation des SFM a augmenté de façon significative le niveau d’inclusion financière en Côte-d’Ivoire, permettant à la population traditionnellement exclue du système financier d’avoir accès à des services tels que le portefeuille électronique et la micro-
assurance. Selon la BCEAO, en 2009, seulement 7.35% de la population ivoirienne était bancarisée. Pour l’année 2012, ce chiffre passe à 14%, représentant le nombre de titulaires de comptes en banque et dans les services de microfinance. Par ailleurs, le taux de bancarisation élargi ou taux d`accès aux services financiers est au-delà de 21% en tenant compte du système de microfinance, des services financiers de la poste et des comptes des services financiers par téléphonie mobile. Malgré cette progression, le nombre de comptes SFM est deux fois plus important que celui des comptes bancaires traditionnels (Figure 1).

Le nombre de produits SFM en CDI a bien évolué depuis le lancement de Orange Money en 2008 par Orange Côte- d’Ivoire en partenariat avec la BICICI.

Thématique
Pays / Région
Réagir
0 commentaires