Aller au contenu principal

Les pays africains qui s’éveillent déjà à la 5G

posté par Le Hub de la Finance Digitale , le 23 avr 2019
  • 35
  • 0
  • 2 min.
  • |
  • |

De nombreux opérateurs de téléphonie mobile étaient impatients de voir le lancement de cette technologie de télécommunications. Les investissements dans l’amélioration des réseaux et les tests techniques augmentent ainsi que la pression sur les pouvoirs publics pour la modification de la typologie des licences télécoms. Mais malgré tous ses avantages, l’avènement de la 5G sur le continent semble ne pas être justifiée dans la mesure où la couverture en réseau télécoms demeure faible, les coûts d’accès à Internet assez élevés et la gouvernance numérique à la traîne.

Depuis le 25 Août 2018, la 5G est déjà une réalité en Afrique. En effet, le tout premier réseau commercial à très haut débit du continent a été lancé à cette date au Lesotho par l’opérateur de téléphonie mobile Vodacom.

Avec cette technologie mobile, Vodacom Lesotho pourra maintenant proposer à ses consommateurs, malgré les difficultés géographiques du pays des services une qualité meilleure.  

De nombreuses sociétés de télécoms sont également impatientes de lancer dans la 5G malgré les problèmes d’adaptation de celui-ci à leurs marchés.

En Algérie, l’opérateur de téléphonie mobile Mobilis s’est déjà lancé dans la course pour la 5G en testant avec succès le super haut débit le 13 novembre 2018 avec l’appui technique de Huawei.

Pour le Maroc c’est Inwi qui annonce la 5G pour très bientôt faisant appel à la société technologique chinoise Huawei pour tester la technologie à très haut débit dans les prochains jours.

 Malgré ceux qui sont déjà prêts techniquement pour la 5G en Afrique, il y a ceux qui ont investi et ceux-là qui continuent à investir énormément pour l’obtention de la meilleure technologie. 

C’est le cas de Mobile Télécommunications Limited (MTC) en Namibie, de la Société nationale des télécommunications du Sénégal (Sonatel), Tigo Tanzanie et Orange et Onatel au Burkina Faso.   

Au regard de ces importants investissements des opérateurs télécoms depuis 2017, il parait évident que le réseau 5G sera une réalité dans une assez grande partie du continent d’ici 2020. Mais cela serait compliqué vu les nombreux problèmes liés aux réalités numérique actuelles de l’Afrique telles que la faible couverture des réseaux télécoms, les coûts élevés et le faible écosystème numérique.

 

 

 

 

 

 

 

Réagir
0 commentaires