Aller au contenu principal

Smart Africa et Huawei signent un partenariat pour accélérer la transformation numérique en Afrique

posté par Le Hub de la Finance Digitale , le 08 juil 2024
  • 7
  • 0
  • 2 min.
  • |
  • |

Le géant chinois des télécoms Huawei a signé un protocole d’accord avec Smart Africa, une alliance regroupant 40 pays africains responsables de l’agenda numérique du continent. Ce partenariat a pour objectif d’améliorer la formation des talents en TIC et de faciliter le transfert de connaissances.

A travers ce partenariat, les deux parties s’engagent à dynamiser le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) sur le continent. « Nous croyons que cette alliance constitue un cadre solide et dynamique pour continuer à investir dans le développement numérique en Afrique », a commenté le vice-président de Huawei, M. Xue Man. Les responsables de Huawei Northern Africa et Huawei Southern Africa ont également salué ce partenariat qui renforce leur philosophie phare : « En Afrique, pour l’Afrique ».

Transferts de compétences

Pour sa part, Smart Africa se dit satisfaite de ce nouvel élan dans la coopération. « Nous nous engageons à explorer et accélérer les opportunités de transferts de connaissances et de compétences en matière de transformation numérique pour le bénéfice de nos pays membres », a déclaré Lacina Koné, directeur général de l’organisation. La signature de ce partenariat a eu lieu après une visite de la délégation de Smart Africa au siège de Huawei à Shenzhen, une ville située dans le sud-est de la Chine. Selon le communiqué de presse de deux parties, cette visite a permis à la délégation de Smart Africa de découvrir « les dernières innovations technologiques et les tendances de l’économie numérique ».

Lancée en 2013 par sept chefs d’État, l’Alliance Smart Africa a pour mission d’accélérer le développement socio-économique durable du continent africain et de l’intégrer dans l’économie de la connaissance grâce à un accès abordable au haut débit et à l’utilisation des TIC. L’alliance regroupe 40 pays membres, représentant plus d’un milliard de personnes, ainsi que plus de 50 membres du secteur privé engagés dans la vision et le progrès de l’Afrique.

Réagir
0 commentaires