Aller au contenu principal

Les Hubs d’innovation au service de l’entreprenariat au Cameroun

posté par Le Hub de la Finance Digitale , le 15 fév 2021
  • 32
  • 0
  • 3 min.
  • |
  • |

L’innovation est au cœur du développement de toute activité, de tout secteur, de tout pays. C’est grâce à elle que des individus, des secteurs et des pays réussissent à se démarquer, et même à être perein.

La concentration de ces énergies en des lieux précis offrant souvent encadrement et moyens aux porteurs de projets à potentiel innovant a donné naissance aux hubs, ou encore autres incubateurs.  Deux termes empruntés à l’informatique et à l’agriculture. Ce sont des lieux de concentration d’efforts, d’encouragement et d’encadrement de croissance jusqu’à éclosion.

Depuis une quinzaine d’années, le Cameroun voit naître des structures de ce type, ayant vocation à encadrer et faire naître des projets devant être innovants. Si ces hubs, incubateurs et autres espaces de travail pour entrepreneurs ont commencé en se focalisant sur l’innovation portant sur les TIC. La diversification nécessaire à l’éclosion d’autres secteurs peine à prendre place dans cet univers qui semble consacré aux projets “tech”.

Le Cameroun, dans sa structure socio-économique, démontre cependant qu’il y a bien des cartes à jouer dans d’autres secteurs tels que l’agriculture ou encore la santé, sans pour autant que les innovations possibles soient uniquement liées aux TIC. Ce n’est pas pour autant que les hubs déjà présents sont à négliger.

Jetons un coup d’œil à quelques-uns d’entre eux, par ordre alphabétique.

ActivSpaces

Pionnier au Cameroun, l’incubateur de la Tech Lady Rebecca Enonchong est focalisé sur l’encadrement de porteurs de projets de type TIC. Les jeunes qui y passent sont donc accompagnés dans le développement de solutions technologiques devant répondre à des problèmes locaux bien identifiés. Ils apprennent notamment à présenter et à défendre leurs projets devant de potentiels investisseurs. Cela se fait via des exercices de “pitch”, consistant à obtenir l’intérêt de l’assistance en seulement quelques minutes.

Localisation d’ActivSpaces : Akwa, Douala.

Jaba Space

L’un des derniers-nés de l’environnement des open workspaces au Cameroun, Jaba Space localisé à Bonapriso, à Douala. L’espace qui est à la fois un Coworking et un incubateur,. Jaba Space surfe notamment sur plusieurs secteurs, dont la santé et l’agriculture, entre autres.

Kmer Startup Hub

Kmer Startup Hub est un incubateur de Douala et qui fonctionne depuis plus de 10 ans déjà. C’est une initiative de l’Association Nouvelle Génération (ANG). Le Hub développe un réseau de startups et de partenaires avec pour objectif, je cite, de “détecter, sélectionner, encadrer et sécuriser les projets  de création de start-up innovantes au Cameroun”.

Mapubi Labs

Porté par l’ONG éponyme Mapubi (qui signifie lumière en langue bassa’a)  Mapubi Labs est un « assessment center”. Fondée en 2009, c’est un incubateur pour projets tech. Ce hub de talents a également pour vocation de servir d’intermédiaire entre des chercheurs d’emploi aux profils profils TIC et des employeurs internationaux.

Mapubi Labs est situé à Simbock, à Yaoundé et est une initiative d’Olivia MBOU, une autre Tech Lady.

O’Botama

O’Botama est une initiative portée par l’organisation Oser l’Afrique. Le Hub se décrit comme étant plus qu’un incubateur, mais un atelier d’innovation collaboratif (AIC). O’Botama encadre des porteurs de projets de tous types (ils se décrivent comme des généralistes). O’Botama domicilié à Biyem Assi, à Yaoundé.

Ces différents espaces sont animés via la tenue d’évènements plus ou moins réguliers. Ainsi, ils ont pour objectif premier d’aider les adhérents à construire leur projet. Bien plus, ces hubs les aident à développer leur réseau de contacts en vue de nouer d’éventuels partenariats à bénéfices réciproques.

Parfois présentés comme des moyens de “changer” l’environnement entrepreneurial camerounais dont le dynamisme est reconnu sur le plan international.  Les hubs et autres incubateurs ne manquent cependant pas de susciter l’inquiétude. Lorsqu’il survient des polémiques à propos de projets prétendument volés à leurs porteurs et exécutés dans d’autres pays.

Réagir
0 commentaires