Aller au contenu principal

Jeunesse africaine et digitalisation, des atouts pour le développement du continent africain

posté par Le Hub de la Finance Digitale , le 25 nov 2022
  • 15
  • 0
  • 2 min.
  • |
  • |

D'ici 2030, 30 millions de jeunes arriveront chaque année sur le marché du travail du continent. Contrairement à de nombreuses idées reçues, ce boom démographique de la région pourrait être l'une des clés de son envolée vers le développement économique et social grâce à une utilisation massive du digital.

Seulement trois millions d'emplois sont annuellement créés en Afrique, alors que 10 à 12 millions de jeunes arrivent sur le marché du travail chaque année selon l'Organisation Internationale du Travail.

La plupart des enfants qui entrent aujourd'hui à l'école primaire, finiront par occuper un emploi qui n'existe pas encore, principalement dans un secteur imposant des compétences digitales. Ce tournant numérique que prend l'Afrique coïncide avec les habitudes d'une population jeune, adepte du numérique et habituée aux outils comme le Mobile money. Toutefois, la croissance exponentielle du nombre d'individus en âge de travailler ne constitue pas un handicap mais un atout pour le continent puisque de nouvelles opportunités professionnelles pour les jeunes seront créées grâce au digital.

La digitalisation, élément moteur de transformation des marchés africains du travail

Dans un récent rapport, la Société Financière Internationale indique que les compétences digitales devraient générer environ 230 millions d'emplois en Afrique subsaharienne d'ici 2030.

L'utilisation du digital est multi-sectorielle, et c'est ce qui constitue d'ailleurs sa force. Les services digitaux permettent l'émergence de nouveaux petits métiers mais également de métiers plus qualifiés liés au développement d'infrastructures haut-débit, centres d'appels, logiciels, applications et de tous les services qui gravitent autour.

Le digital se propage rapidement dans tous les secteurs de l'économie, à l'image de l'agriculture. Pilier de l'AgriTech, le digital permet une amélioration du rendement pour les petites exploitations.
 

Réagir
0 commentaires