Aller au contenu principal

De nouveaux centres d'entrepreneuriat lancés en Afrique

posté par Le Hub de la Finance Digitale , le 20 sept 2021
  • 15
  • 0
  • 2 min.
  • |
  • |

Connecter les entrepreneurs locaux aux marchés mondiaux, améliorer les conditions réglementaires des PME ou encore développer les compétences des jeunes sont les différentes missions des nouveaux espaces créés par la CEA et la CCI.

Le 16 septembre 2021, la Commission économique pour l'Afrique (CEA) et la Chambre de commerce internationale (CCI) ont conjointement lancé des centres d'entrepreneuriat en Afrique, sous le thème « Créer des moyens de subsistance pour l'inclusion ». Situés dans différentes régions à travers l'Afrique, les centres d'entrepreneuriat travailleront avec diverses parties prenantes, notamment des entreprises, des chambres de commerce, des institutions universitaires, des agences intergouvernementales et gouvernementales.

Entre autres missions, connecter les entrepreneurs locaux aux marchés mondiaux, améliorer les conditions réglementaires permettant aux micro, petites et moyennes entreprises (MPME) de prospérer, développer les compétences des jeunes confrontés à des perspectives d'emploi incertaines et encadrer les jeunes entreprises et les entrepreneurs locaux.

« Le lancement des centres d'entrepreneuriat arrive au bon moment, alors que l'Afrique tente de mieux se reconstruire après les effets du Covid-19. Nous pensons que ces Centres, basés dans différentes régions du continent, et avec des solutions sur mesure, peuvent mobiliser la prochaine génération d'entrepreneurs en Afrique », a déclaré Oliver Chinganya, directeur du Centre africain pour la statistique (ACS) à la CEA lors du lancement virtuel.

Les MPME et les entrepreneurs en Afrique sont confrontés à de nombreux défis, notamment le manque de formation adéquate sur la numérisation, les réglementations commerciales excessives dans la plupart des pays et la faiblesse des infrastructures. Les deux entités proposeront comme solutions le développement des compétences, la numérisation et le mentorat afin de surmonter les obstacles traditionnels à l'accès aux réseaux. Ce projet a également pour objectif d’accélérer l’autonomisation les femmes et des jeunes.

D’après les données de la CEA, l'Afrique a le taux le plus élevé de création de nouvelles entreprises, ce qui devrait permettre de relever les défis du sous-emploi et du chômage élevés des jeunes. Par ailleurs, les MPME, souvent détenues par des femmes et des jeunes, représentent environ 98 % de toutes les entreprises et 60 % des emplois du secteur privé dans les pays africains. Elles constituent un élément fondamental du tissu économique des Etats africains.

Les centres d’entrepreneuriat fourniront aux MPME les outils et les moyens de développer leurs activités. Ils fourniront également des voies pour accélérer la croissance de l'Afrique et son redressement après la pandémie, à travers l’entrepreneuriat. A long terme, ce nouveau projet ambitionne de former la prochaine génération de chefs d'entreprise africains.

Thématique
Pays / Région
Réagir
0 commentaires