Aller au contenu principal

Le fossé entre les sexes en matière d’argent mobile : les enseignements de la Côte d’Ivoire et du Mali

posté par Le Hub de la Finance Digitale , le 08 mar 2019
  • 16
  • 0
  • 2 min.
  • |
  • |
Auteur(s):

Désormais présent dans deux-tiers des pays à revenu faible ou intermédiaire, l’argent mobile a fait la preuve de sa capacité à catalyser l’inclusion financière, en permettant aux personnes peu ou pas bancarisées d’accéder à des services financiers. Malgré cela, il existe toujours un fossé entre les sexes : par rapport aux hommes, moins de femmes ont accès aux services d’argent mobile et les utilisent. Les statistiques Global Findex 2014 montrent que la probabilité de détention d’un compte d’argent mobile par les femmes est inférieure de 36 % à celle des hommes et que ce fossé entre les sexes est plus large dans certaines régions et certains pays.

L’inclusion financière des femmes au moyen de l’argent mobile présente de nombreux avantages, non seulement pour les femmes elles-mêmes, mais également pour la société dans son ensemble, ainsi que pour les entreprises.

Avantages pour les femmes : l’argent mobile autonomise les femmes en leur apportant une plus grande indépendance financière et en renforçant leur rôle en tant que décisionnaires financières.

Avantages pour la société : l’argent mobile participe à la réalisation de onze des dix-sept Objectifs de développement durable des Nations unies. Des études montrent par exemple qu’au Kenya, des ménages ont pu échapper à l’extrême pauvreté grâce à l’argent mobile, la consommation des foyers dirigés par des femmes augmentant deux fois plus que celle des foyers dirigés par des hommes. L’augmentation de la participation économique des femmes au secteur formel se traduit par des économies plus efficaces, plus productives et plus transparentes. On estime que la finance numérique, qui englobe les services financiers mobiles, pourrait ainsi générer un surcroît de PIB de près de 3,700 milliards US$ par an d’ici 2025.

Avantages pour les entreprises : les femmes représentent 50 % environ du marché potentiel de la téléphonie mobile dans chaque pays. Ignorer ce segment revient à se priver d’une importante opportunité commerciale.

Thématique
Réagir
0 commentaires