Aller au contenu principal

L’argent mobile en Côte d’Ivoire: histoire d’un revirement de situation

posté par Le Hub de la Finance Digitale , le 22 juin 2018
  • 11
  • 0
  • 1 min.
  • |
  • |
Auteur(s):

Après des débuts difficiles, l’argent mobile est en train de décoller en Côte d’Ivoire.En juin 2013, CelPaid, Moov, MTN, Orange et Qash Services affichaient ensemble près de 5 millions de comptes d’argent mobile, dont 35 % de comptes actifs. Ce chiffre est d’autant plus impressionnant qu’il n’existe que 9,6 millions d’abonnés mobiles uniques en Côte d’Ivoire (le marché de la mobilité compte 20,1 millions de connexions GSM et un niveau élevé d’utilisation de multiples cartes SIM). Mais l’adoption de l’argent mobile par les ivoiriens demeure un phénomène récent. En décembre 2011, trois ans après le lancement du premier service d’argent mobile du pays, on ne comptait qu’à peine plus de 2 millions de comptes enregistrés et 22 % de comptes actifs.

Quels sont les facteurs externes ayant contribué à l’adoption récente de l’argent mobile en Côte d’Ivoire? Quelles sont les stratégies employées par les opérateurs mobiles pour développer l’utilisation des services ?

L’histoire de l’argent mobile en Côte d’Ivoire prouve que l’argent mobile peut réussir même sur les marchés présentant des débuts difficiles, et qu’un service d’argent mobile à croissance lente peut devenir un « sprinter ».

Thématique
Pays / Région
Réagir
0 commentaires